L’éolien qu’il fasse débat ou non est une source d’énergie propre, personne ne peut le nier. Toutefois, on sait que sa productivité est inférieure à celle du nucléaire, par conséquent il faut tout mettre en œuvre afin que les résultats soient optimaux. L’implantation d’un parc éolien prend évidement en compte le facteur vent, mais ce n’est pas tout, car derrière chaque éolienne se trouve de la technologie.

parc éolien

L’énergie éolienne : je t’aime moi non plus

Cette source d’énergie verte n’est pas très populaire. Nombreux pointent du doigt son côté inesthétique. Certains disent qu’une éolienne ça défigure le paysage. Dans certaines régions on ne veut pas les voir. Et lorsqu’un parc éolien est trop proche des habitations, alors ce sont des collectifs qui se créent pour revendiquer leur mécontentement. Ils se plaignent du bruit, des parasites, des problèmes d’interférences. Et bien sûr ils sont révoltés de voir ces immenses éoliennes en ouvrant leurs volets le matin. L’énergie propre c’est bien, mais celle-ci ne fait pas du tout l’unanimité.

Les parcs éoliens en mer

La solution vient de ce côté, même si des associations et des pêcheurs ne sont pas d’accord. La France a du retard concernant l’éolien en mer. Pourtant, on le sait, la performance des éoliennes offshore est bien meilleure. Et des pays comme l’Allemagne, l’Angleterre ou d’autres l’ont bien compris, ils possèdent des milliers de turbines. La technologie est un élément majeur pour une production d’énergie éolienne performante, surtout lorsque celle-ci est en haute mer. Les moyens sont là, on peut compter sur des équipements fiables à tous les niveaux. Le problème n’est donc pas technique, il est en lien avec les opinions et l’acceptation de changer. Le changement, passer aux énergies renouvelables pour se sortir des énergies fossiles a un cout, les concessions sont nécessaires. Nous ne donnons pas un avis, nous expliquons juste que l’on ne pourra pas rompre avec nos habitudes de consommation sans être confrontés à certaines réticences et bousculements.